Rechercher

LE COURAGE DES HYPERSENSIBLES

Dernière mise à jour : 17 déc. 2019


Depuis quelque temps, on lit et on entend de plus en plus sur le sujet suivant: la force des hypersensibles. Tant mieux, c’est une excellente chose car en effet, l’hypersensibilité révèle des ressources extraordinaires et trop souvent ignorées. Enfin, les lignes commencent à bouger…


Pour ma part, j’aimerais aborder l’hypersensibilité sous l’angle du courage, car il me semble que cette perspective est très peu envisagée.

Cette réflexion prend sa source dans mon expérience personnelle et se confirme à travers de nombreux témoignages.


Car oui, cela demande un grand courage d’être un(e) hypersensible.

Tout ressentir plus fort et plus intensément, dans une société où les stimuli de toutes sortes sont permanents.

Tout ressentir plus fort et plus intensément en milieu urbain, où les comportements agressifs se multiplient.

Tout ressentir plus fort et plus intensément, lorsqu’on vit la déception, le rejet, la trahison…


Ce qu’il est essentiel de comprendre, c’est que l’hypersensible est en constante

sur-adaptation. Chez lui, chez elle, tout est très, tout est plus, tout est entier…c’est sa nature profonde.

Et c’est pour lui, pour elle, une grande violence de devoir masquer cette nature, de devoir la réduire au silence.Pire encore, d’en être puni.


Il faut alors imaginer ce que peut impliquer cette constante sur-adaptation…

L’épuisement et le stress qui en résultent.

La douleur provoquée par toutes les décharges électriques reçues au quotidien sous la forme de reproches, de moqueries, de malveillances de toutes sortes et parfois très finement déguisées…

L’immense sentiment de culpabilité qui en découle très injustement.

Se sentir incompris, en complet décalage au milieu des autres.


Souvent, les hypersensibles dérangent: parce qu’ils bousculent, parce qu’ils sont différents, avant-gardistes, authentiques, parce que leurs réactions émotionnelles effraient ou agacent. Alors qu’elles sont généralement l’expression de cette capacité à ressentir qui, chez eux, n’a pas été verrouillée à quadruple tour et qui les submerge sans le moindre avertissement préalable…


Je pourrais citer de nombreux autres exemples...


Vivre tout cela au quotidien demande clairement du courage.


En supplément de toutes les autres contingences, contraintes et obligations inhérentes à la vie de tout un chacun…


Et si l’hypersensible fait preuve d’un tel courage, c’est parce qu’il est aussi plus fort et plus intensément connecté à son enfant intérieur et donc, à son coeur…


En effet, l’étymologie du mot « courage » n’est-elle pas…»coeur »…?


N’est-ce pas là la véritable urgence en cette période de grands bouleversements: revenir au coeur…


Je vous invite à poser un autre regard…



37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout